• groupe mammalogie
  • Le parc d' En Haut
  • Groupe ornithologie
  • Groupe batrachologie
  • Groupe forêt
  • Groupe éducation nature
  • Groupe mycologie
  • Groupe botanique
  • Groupe zones humides-St Hubert
  • Groupe entomologie

SPÉCIAL GROUPES

Sorties groupes sur demande

Compte-rendu du 7 mars 2015

 

Compte-rendu de la réunion du groupe ornitho Rambouillet du 7 mars 2015

 

Lieu : maison forestière du Parc-d’en-Haut

 

Date : 7 mars 2015

 

Horaire : 10h-12h

 

Présents : Michel Borie, Edouard Dieu, Michel Di Maggio, Jérôme Demeulle, Benoît Froelich, Françoise Guillaume, Benoît Jouenne, Guy Keryer, Christian Letourneau, Christine et Roland Malécot, Louis Manche, Robert Meunier, François Mouret, Bruno Munilla, Guy Raffard, Claude Rodes, Fabienne Roumier, Claire Rutherford, Jean-Claude Sulpice, Florian Tanguy.

 

Rédaction : Christian

 Ordre du jour :

 

1- Enquête locale Huppe fasciée

 

2- Domaine Présidentiel de Rambouillet

 

3- IPAs sur la réserve naturelle du Domaine d’Ors à Châteaufort

 

4- Enquête nationale rapaces nocturnes

 

5- Inventaire ornithologique de la Colline de la Revanche à Elancourt

 

6- Observatoire des rapaces diurnes

 

7- Suivi des grosses colonies d’Hirondelles de fenêtre

 

8- Comptage Engoulevent d’Europe sur une RBD

 

9- Divers

 

1-    Enquête locale Huppe fasciée

 

En 2014, l’espèce n’a été notée que sur la commune de Clairefontaine-en-Yvelines avec pas plus d’un chanteur. L’espèce a par ailleurs été recherchée sur les communes de Bullion et Grosrouvre sans succès.

 

L’enquête lancée l’an dernier a peu été suivie et l’intérêt de son maintien peut se poser.

 

Rappel du protocole :

 

Parcours de 5 à 6 km balisé de points d’écoute de 10 minutes, distants d’au moins 500 m, à réaliser deux fois en matinée : une première fois dans la période mi-avril à mi-mai, une seconde fois dans la période mi-mai à mi-juin. En cas de contacts positifs, il peut être intéressant de confirmer la nidification en retournant sur les points positifs, durant la période de juin à juillet.

 

Nous retenons l’idée de se concentrer sur la commune de Clairefontaine, en élargissant sur les communes limitrophes si nécessaire, avec l’organisation d’un comptage collectif.

 

Aucun nichoir occupé sur la vingtaine installée.

 

2-    Domaine Présidentiel de Rambouillet

 

Gérard Grolleau a rédigé une synthèse sur la base des prospections réalisées en 2014. 73 espèces ont été notées dont 72 potentiellement nicheuses. Parmi elles, nous pouvons citer le Busard Saint-Martin, l’Effraie des clochers, cinq espèces de pics, la Locustelle tâchetée, le Gobemouche gris, le Grosbec casse-noyaux.

 

Gérard propose de renouveler les comptages au printemps 2015 avec trois dates : 8 avril, 6 mai et 17 juin pour quatre équipes.

 

Personnes intéressées : Michel Borie, Françoise, Christian, Grégory Patek, Claude, Fabienne.

 

3-    IPAs sur la réserve naturelle du Domaine d’Ors à Châteaufort

 

Michel Di Maggio avait proposé d’étendre nos comptages réalisés sur la Réserve Naturelle de Bonnelles aux autres RN du secteur : Domaine d’Ors et Val et Coteau de Saint-Rémy, en changeant chaque année de site.

 

En 2015, il est prévu de faire le Domaine d’Ors. Il y a un projet d’extension de la zone protégée actuelle avec la création de la Réserve Naturelle Régionale de la Vallée de la Mérantaise. Cinq points d’écoute ont été définis qui couvrent le Domaine d’Ors mais également des secteurs en amont et aval concernés par l’extension. Deux passages sont à prévoir : un en avril, l’autre dans la période de la mi-mai à la mi-juin.

 

Une réunion avec l’équipe du PNR de la Haute Vallée de Chevreuse pour discuter de ce projet est prévue le lundi 16 mars.

 

Personnes intéressées : Michel Di Maggio, Ghyslaine Lalbaltry, Christian.

 

4- Enquête nationale rapaces nocturnes

 

Enquête nationale coordonnée par la mission rapaces de la LPO.

 

Cette enquête est prévue sur trois ans, de 2015 à 2017. Elle est basée sur la prospection des carrés centraux 5x5 km des cartes IGN 1/25000 avec 25 points de repasse par carré et deux passages par point : un entre la mi-février et la mi-mars, l’autre entre la mi-mai et la mi-juin. C’est un protocole standardisé pour l’ensemble de la France avec utilisation du même matériel, d’une séquence sonore adaptée au contexte régional, une prise de notes très précise sur des fiches types.

 

Notre secteur d’étude est concerné pas les trois carrés centraux des cartes 2215o Rambouillet, 2115eEpernon et 2216o Saint-Arnoult.

 

Nous avons reçu deux kits d’inventaire, composés chacun d’un lecteur MPEG 3 et d’une enceinte. Cette année nous prospectons le carré central de la carte 2215o Rambouillet.

 

Deux équipes sont engagées pour couvrir chacune la moitié du carré, sous la responsabilité de Bruno  et Christian. Un petit groupe d’observateurs s’est déjà manifesté pour y participer. Florian souhaite aussi y participer.

 

Une première sortie est prévue ce soir avec cinq observateurs, une seconde lundi ou mardi soir. Bruno enverra un mail pour prévenir du choix de la soirée.

 

Benoît Jouenne a par ailleurs reçu un kit comme financeur (Fondation Nature et Découverte) mais va probablement le rendre à la mission rapaces car il n’en aura pas l’usage. La question se pose de la disponibilité d’un kit pour Bonnelles Nature (BN), qui n’en a pas demandé. Pour l’instant, il n’y en a pas nécessité dans le sens où les équipes engagées sont multi-associatives, qu’il semble trop tard pour s’engager sur un second carré dès cette année, que cela changerait l’organisation prévue pour la prospection du premier carré. On rediscutera de ce point à l’automne en envisageant un partage des kits entre BN et le CERF, si on décide de faire les deux carrés restants dès 2016, BN pouvant coordonner le carré 2216o Saint-Arnoult et le CERF le carré 2115eEpernon.

 

5-    Inventaire ornithologique de la Colline de la Revanche à Elancourt

 

Cette colline située entre Elancourt et Trappes s’élève à 231 mètres d’altitude et est le point culminant de la région Île-de-France. Elle est entièrement artificielle et est constituée de déchets et remblais déposés depuis les années 70. Elle est principalement boisée sur ses pentes basses, envahie par divers buissons sur le restant de ses flancs, seul le sommet étant complètement dégagé.

 

Une partie du site était menacée par un projet de piste de ski artificielle. Le projet est actuellement gelé mais pourrait ressortir à l’avenir. Il y a aussi le projet de création d’un parc paysager qui pourrait dénaturer le site.

 

Des inventaires hivernaux ont déjà été réalisés cet hiver avec trois sorties en décembre, janvier et février. 35 espèces ont été recensées mais aucune remarquable. Nous avons été à chaque fois accompagnés par des membres du collectif de défense de la colline.

 

Pour ce printemps, il est prévu d’y faire 5 points d’écoute de type IPAs, ainsi qu’une sortie crépusculaire après la mi-mai.

 

Par ailleurs, le site se prête bien au suivi de la migration. La matinée du 12 octobre 2014, Christian et Benoît Froelich ont organisé un suivi dans le cadre de l’opération migration du CORIF. 1532 oiseaux en action de migration ont été notés dont 1 Hibou des marais. En 2015, le week-end migration du CORIF se déroulera les 17 et 18 octobre et Christian diffusera l’information si un suivi est mis en place sur le site.

 

6- Observatoire des rapaces diurnes

 

Cette année le carré rapace de la carte 2216o Saint-Arnoult a été tiré dans le cadre de l’observatoire Rapaces diurnes. Guy Keryer prend en charge l’organisation de la prospection et a prévu au moins 4 sorties collectives : samedi 28 mars, dimanche 19 avril, samedi 2 mai et samedi 30 mai.

 

Un lien Doodle a été créé pour s’inscrire : http://doodle.com/mdivn6awdi2x34gb .

 

Un rappel sera fait une dizaine de jours avant chaque date.

 

7- Suivi des grosses colonies d’Hirondelles de fenêtre

 

La LPO Île-de-France met en place un suivi pluriannuel des grosses colonies d’Île-de-France (plus de 50 couples nicheurs). La colonie de la Bergerie Nationale (121 couples en 2013), qu’on pensait pouvoir suivre, est déjà prise en charge par Serge Detalle qui la compte tous les ans.

 

D’autres colonies sont connues ou sont à préciser : haras de Bory à la Boissière-Ecole, la clinique de Vieille-Eglise-en-Yvelines, la ferme de la Quoiqueterie à Vieille-Eglise, le Haras National des Bréviaires.

 

Le suivi consiste à passer tous les ans au moins une fois fin juin/début juillet et de compter les nids occupés.

 

Benoît Jouenne va réfléchir au suivi de la colonie du quartier de la Louvière à Rambouillet (43 nids en 2013) située sur plusieurs immeubles et confrontée au problème des ravalements de façade.

 

Michel Di Maggio fait référence à la colonie installée au Monastère des Orantes à Bonnelles.

 

Il est fait allusion aux « tours à hirondelles » qui pourrait être une compensation aux destructions des colonies sur des sites où l’espèce est indésirable. L’adoption d’une tour n’est pas forcément évidente si elle se trouve à trop grande distance de la colonie initiale. Benoît peut nous diffuser de l’information sur le sujet.

 

8- Comptage Engoulevent d’Europe sur une RBD

 

Dans le cadre du Comité scientifique des Réserves Biologiques Domaniales de la forêt domaniale de Rambouillet, Michel Borie nous propose de participer à des comptages collectifs sur l’Engoulevent d’Europe. Des travaux ont été programmés en trois tranches de 2014 à 2016 sur une RBD (triangle entre le Carrefour de la Croix Gilbon, le Carrefour des Barillets et le Carrefour Joubaire) spécifiquement pour favoriser cette espèce. Il faudrait vérifier l’efficacité de ces travaux sur la population. Deux soirées de comptage sont prévues : fin mai et fin juin, avec des points d’écoute tous les 300 m environ.

 Le Bocquet parcelle 25 8 2

9- Divers

 

9-1 Suivi Râle d’eau à Maincourt

 

Le suivi est mis en place depuis le début d’année avec 4 équipes engagées. Les effectifs hivernaux (janvier-février) ont variés de 9 à 12 individus.

 marais de Maincourt 26

9-2 Héronnière d’Angervilliers

 

La LPO nous a envoyé copie d’un courrier adressé à la Maire d’Angervilliers sur des menaces sur la héronnière d’Angervilliers (projet immobilier, marquage d’arbres). Cette colonie mono-spécifique de Héron cendré est connue depuis les années 90 et malgré une fonte des effectifs notée ces dernières années (95 couples en 2000, 74 en 2007 et 52 en 2014), elle reste encore la plus grosse colonie d’Île-de-France. Le CERF a envoyé un courrier mettant en avant l’importance de cette colonie pour la région et demandant à rencontrer la Maire pour en savoir plus sur le projet immobilier.

 

C.E.R.F. 50, Rue du muguet - 78120 RAMBOUILLET

Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - Tél secrétariat : 01.34.94.35.20 - Mobile : 06.71.24.75.21

(c) CERF 2013

NOUVEAUTÉS 2017

Sorties Automne Hiver
Les observations Mamma 2017 semaine 1
Enregistrements sonores

BULLETINS EN LIGNE